Forum RPG Hentaï/Yuri/Yaoï autorisés
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amaryllis Aggelos [terminée!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Amaryllis Aggelos [terminée!]   Lun 1 Juin - 0:48

Amaryllis Aggelos

Nom:
Aggelos

Prénom:
Amaryllis

Age:
25 ans

Catégorie:
Humaine (avec quelques petites améliorations quand même)


Activité:
Descendante directe d'Artémis [directrice du Colisée]

Sexualité et tendance:
Bisexuelle sans tendance particulière, aime les jeux de domination à double sens


Histoire:

1ère partie: les Amazones

La chaste et timide Artémis était, chez les grecs, une déesse respectée en toutes circonstances. Chaque année trente jeunes vierges devaient rejoindre ses rangs, prenant ainsi le rang d'Amazones. Entièrement dévouées à leur maîtresse et de féroces combattantes, ces jeunes femmes en fait choisies dès le berceau étaient celles qui pouvaient prétendre au trône, devenir la nouvelle Artémis. Camouflées sous d'épaisses armures de combat, ces femmes se faisaient passer pour hommes dans l'enceinte du Colisée, il était impensable qu'une femme, une cyborg puisse se battre d'égal à égal à un homme. L'entrainement pour elles était rude, rares étaient celles qui, au bout d'un long périple, parvenaient à se faire offrir une opération chirurgicale d'amélioration. Et petit à petit, les Amazones s'éteignirent, Artémis ne fut plus qu'une figure de sombre entrepreneuse qui achetait et vendait des vies du haut de sa tour.


2ème partie : La naissance d'une tueuse.

Née par une chaude nuit d'été, Amaryllis avait depuis longtemps été désignée comme une future Amazone. Sa mère qui l'avait été elle-même avait trahi les rangs et s'était rapidement mariée à un chercher en cybermétique, un greffeur qui avait pu grâce à la science lui retirer son implant. Sa trahison lui coûta sa fille. De là, à peine âgée de cinq ans, la jeune innocente fut emmenée au Colisée. Impressionnée par la bâtisse immense, les gradins et le sable encore rouge du sang des vaincus, son coeur se mit à battre sous le coup de l'excitation. Ce fut la première émotion de notre sanguinaire guerrière : l'envie, l'envie de combattre, de montrer combien elle était supérieure aux autres. Elle ignorait encore toute la nature de la mascarade montée par les Artémis...


3ème partie: D'humaine à dangereuse créature

Personne n'aimait plus le Colisée qu'Amaryllis. Elle se levait tous les matins à six heures, puis allait s'entrainer rapidement avec les autres. Elle ne les appréciait pas, les évitait, les fuyait. Elle n'aimait pas la compagnie, ces filles, disait-elle, étaient une entrave à sa réussite, et déjà notre ambitieuse Amazone, du haut de ses treize ans, se débrouillait mieux que les autres. Que ce soit au trident et au filet, au poignard et bouclier, à la lance ou à la masse, elle les surpassait toutes et sans aucune greffe. Sa hargne était redoutable, sa soif de vengeance, de victoire insurmontable, personne n'avait plus envie qu'elle de monter dans les rangs en massacrant les vies de ses camarades. Enfin, vint le grand jour. On avait parlé aux jeunes filles de la mystique greffe des gladiateurs. Elles n'avaient techniquement pas le droit de combattre dans l'arène, une femme devait être une scientifique ou un mère, pas un combattant. Défiant toute loi, Artémis veillait pourtant sur elle, et la vainqueur du combat annuel, déguisée sous son armure, se verrait offrir une greffe exceptionnelle.

Elle avait attendu ce jour avec tellement d'impatience que le matin même, elle s'était levée bien avant, bien avant les autres. Ce fut le regard rougi par l'envie de se battre qu'elle enfila sa côte de maille et son armure ultra légère. Ses cheveux noués en une jolie tresse, elle avait empoigné son arme préférée : son épée à deux mains. Les combats entre les filles étaient ceux les plus attendus par la ville toute entière, et pour cause : ici, pas d'acteur, juste du sang et des morts. La population n'avait bien entendu pas conscience de la présence d'Artémis en personne, dans la tribune d'honneur, qui jugeait les jeunes filles d'un oeil critique, un fin sourire sur les lèvres.

Les joutes étaient impitoyables, le sang giclait, les hurlements bestiaux déformés par les armures se métamorphosaient en de longues plaintes suivies d'applaudissements de la foule. Enfin, il ne resta plus que six Amazones. Amaryllis en faisait partie, la bouche pleine de sang, du morceau de fer qu'elle avait elle-même arraché de son bras qui pendait lamentablement le long de son corps, elle levait un regard fier sur la tribune d'honneur, bombant le torse. C'était une machine de guerre, un monstre de sang.

Le dernier round fut le plus sanglant. Au milieu des lions et des taureaux lâchés dans l'arène, les jeunes filles s'entretuaient avec plus de hargne et de violence qu'un combat entre Spartiates et Perses. L'issue de la bataille ne fut pas étonnante, le bras haut levé sur le tas de cadavres encore sanglants, Amaryllis tenait la dernière tête, celle de son adversaire finale. Devant un tel spectacle, l'ovation accueillit son couronnement.



4ème partie : Une véritable "machine" à tuer.


On l'avait conduite à travers le labyrinthe souterrain du Colisée jusque dans une étrange pièce. Habituée à un mondé vétuste de mort et de sang, elle ne fut cependant pas impressionnée devant un tel arsenal d'outils de chirurgie. Devant elle, une cuve remplie d'un liquide jaunâtre... et d'un corps pivotait lentement, les outils de travail tournoyant lentement autours de l'homme en cours de mécanisation.
"Quel est cet endroit?"
Ce furent les seules paroles que prononça Amaryllis. Aussitôt les mots sortis de ses lèvres, une main la happa jusque dans l'arrière boutique. Elle eut beau hurler, mordre et même sectionner le doigt d'un médecin, rien ni fit. On finit par lui plaquer sur le visage une masque empli de gaz soporifique et la belle s'en alla au laboratoire dormant...

Le réveil fut difficile. Elle fit rapidement de ses yeux la mise au point. Devant elle, un plafond aux néons mal réglés. A côté, elle entendait les pas lointains d'un médecin, son bras... son bras ne lui faisait plus mal, elle ne le sentait à vrai dire même plus... D'un geste souple, la vainqueur de l'arène se leva et se plaça face à son miroir. Comment avait-elle su qu'il y avait un miroir ici? Elle voyait bien mieux que... qui était cette femme?

Elle devait avoir son âge, mais pas ses traits. Bien plus grande, plus fine et à la poitrine plus développée, elle abordait de belles lèvres pulpeuses là où les siennes étaient entaillées par un combat sanglant. Son oeil, crevé depuis bien longtemps avait été changé conte un autre, bien plus vif, et d'un vert émeraude tout à fait magnifique, même son bras semblait avoir changé. C'était cela, la petite créature trapue plus proche d'un gnome que d'une belle Amazone venait d'être transformée en une déesse. Sans rien dire, et sans qu'on ne lui dise rien, elle comprit qui elle était : la nouvelle Artémis.

Sur la table à côté d'elle, un ordinateur immense indiquait les valeurs suivantes.
Bras mécanique, peau reconstituée 150% de capacités
Implant cérébral-occulaire, vision 200% de précision et détail
Cordes vocales, implant automatique
Remodelage physique, testostérone modifiée, capacités motrices 200%


On avait pu, en une seule et unique opération, modifier son cerveau, son bras et par une chirurgie avancée sa forme physique. Son corps était tout, les seuls implants étaient ceux de son bras et son œil. Ce fut ainsi qu'Amaryllis Aggelos, inconnue à Millenium, vint siéger auprès des autres "dieux", en tant que sanguinaire organisatrice de combats épiques. Elle n'entendait plus jouer la comédie dans son arène...

[désolée mais la tentation était trop forte, référence à la série Uglies ^^]


Dernière édition par Amaryllis Aggelos le Lun 1 Juin - 11:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amaryllis Aggelos [terminée!]   Lun 1 Juin - 1:45

Psychologie:
Que dire de notre chère Amaryllis. C'est une personne plus que déterminée, pour elle les faibles n'ont pas lieu d'être, le monde est une jungle sur laquelle elle règne en maîtresse, à la tête du Colisée. Bien mal avisé sera celui qui vient lui chercher des noises, elle a horreur de
l'insubordination, des erreurs, et surtout des excuses. Quiconque n'assumera pas ses erreurs d'insubordination sera donc en danger de mort en sa présence. Autoritaire mais surtout sans pitié, elle mène à ses "acteurs", ou plutôt gladiateurs une vie impossible, les poussant
parfois à se blesser pour le spectacle. Enfin, s'il fallait la décrire plus simplement, elle est tout à fait et entièrement dérangée mentalement. Dangereuse et sournoise, il ne faut surtout pas lui faire confiance. Malgré tout cela, elle en reste une femme, et toute folle
qu'elle est, il lui arrive d'apprécier les bras rassurant d'un homme, ou bien le regard admiratif d'une femme. Elle n'a pas de préférence, elle déteste en revanche qu'une chose ne se passe pas selon ses plans, en amour comme en amitié, ou en affaire. A-t-elle d'ailleurs réellement
des amis? Oui, mais ils doivent être aussi décalés qu'elle, ou elle s'en sentira mal à l'aise et les tuera.


Physique:
Autrefois plus semblable à un Hobb trappu [ici] qu'à une jeune femme, elle est grâce à son opération une grande femme d'un mètre 75 pour 62 kilos bien comptés. Et pour cause, son bras mécanique est en métal ultra léger et indétectable à l'oeil nu, la peau
reconstituée autours de celui-ci est semblable à n'importe quelle parcelle de sa peau naturelle, elle bronze même lorsque le soleil tape fort!

Une longue chevelure blonde comme les blés, légèrement bouclée, tombe en cascade sur sa poitrine parfaite grâce à l'Opération, deux yeux couleur émeraude vous fixent sous une mèche de cheveux, l'un d'eux n'étant autre qu'un faux oeil, relié à son cerveau pour accentué sa vision de 200%.

Elancée et svelte, elle n'en reste pas moins une guerrière, et derrière sa silhouette frêle se cache en fait une montagne de muscles solides, prêts à se tendre pour attaquer à tout
moment. Prenez gare à ne pas la fâcher, elle n'apprécie par qu'on la défie, et lorsqu'elle est en colère, un rictus vieux de ses treize ans vient orner son visage ordinairement doux, effrayant jusqu'au plus féroce des gladiateurs.

Enfin, pour sa tenue vestimentaire, et
profitant du corps qu'on lui a offert, elle aime se plaire à porter des tenues plus que légères et très dénudées, jamais on ne la voit revêtir une armure, ou presque. Trop prudente et expérimentée à présent pour se faire blesser, elle apparaît quelques fois dans l'arène, organisant une règles choisie au hasard pour plus de piquant. C'est cela, désormais le spectacle de la terreur et de l'intimidation sont ses maîtres d'ordre.


Autre: None.

Comment avez vous connu ce forum?
Par une demande répétée *hahem* de Helen

Avez vous lu le règlement?
Code validé par Lyne

[désolée du double-post, mais sans ça toute la présentation buggait ^^"]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amaryllis Aggelos [terminée!]   Lun 1 Juin - 10:54

Bienvenue^^

Alors tu n'es pas cyborg, tu es humaine implantée, tu as bien compris que ce n'était qu'un titre donné, bon normalement c'est juste dans une famille, mais ça reste jouable dans le contexte actuel^^

Entre autre, n'oublie pas qu'il n'y a que les esclave qui se faisait tuer^^
C'est des petits détails^^

Je te laisse faire ses tous petits changements, sinon rien à dire, très belle fiche^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amaryllis Aggelos [terminée!]   Lun 1 Juin - 11:21

Voilà, j'ai modifié ce qu'il y avait à modifier, par contre euh, pour la condition d'esclave je ne comprends pas trop ce que tu veux que j'ajoute ^^" Logiquement si on l'arrache à sa famille et qu'elle n'a plus de nom, elle EST esclave, non?Comme toutes les autres "Amazones" enfin, je ne sais pas x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amaryllis Aggelos [terminée!]   Lun 1 Juin - 11:27

Alors étant déesse elle n'est pas esclave^^ c'est un titre qui se transmet de génération en génération, comme une royauté en somme^^si tu préfères, normalement, l'ancienne arthémis soit était sa mère ou son père( et oui même un homme peut avoir le titre^^) Qu'elle soit amazone, n'a pas d'importance dans le contexte. La table des dieux c'est juste une représentation basic du gouvernement^^ Est ce que tu me comprends, c'est vrai que c'est un peu compliqué mon truc aussi...^^"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amaryllis Aggelos [terminée!]   Lun 1 Juin - 11:42

Hum, dans l'histoire j'ai "remanié" ça pour que ce soit la descendante indirecte de l'ancienne Artémis, celle qui triomphe dans l'arène, une transmission de pouvoir à la plus puissante et non pas à la fille ou au fils de :/ Si ça ne va pas comme ça il faut que je réécrive toute l'histoire alors...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amaryllis Aggelos [terminée!]   Lun 1 Juin - 11:48

Allez je te valide, l'histoire est tout à fait faisable dans le contexte^^

Amuse toi bien^^ petite déesse^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amaryllis Aggelos [terminée!]   Lun 1 Juin - 11:50

Ouf, merciiiii >< Je me voyais mal devoir remanier tout ça encore une fois U_U
Merci beaucoup /o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amaryllis Aggelos [terminée!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amaryllis Aggelos [terminée!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Amaryllis Douverisa [TERMINÉ]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» L'Amaryllis
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Administrations des dômes :: Présentation :: Présentations validées de Millenium :: Humains-
Sauter vers: