Forum RPG Hentaï/Yuri/Yaoï autorisés
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toujours en quête de savoir [PV Vance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahuura Sasamori

avatar

Féminin
Nombre de messages : 357
Age : 27
Age du perso : 21 ans
Sexualité : Hétéro
Petit(e) Ami(e) : Vance Repentia, le dieu de mon coeur
Date d'inscription : 01/06/2009

Qui êtes vous?
Métier: Représentante de la connaissance
Sexualité: Hétéro
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Lun 15 Juin - 5:44

Hum… encore une journée monotone…
Ahuura détestait la monotonie plus que tout… l’ennui était le pire ennemi d’un être vivant selon elle. Aujourd’hui encore, la personne qui préparait son emploi du temps ne lui avait pas laissé une minute de répits. On pouvait se dire que ça ressemblait limite au train de vie des jeunes aristocrates du XIXème siècle. Heureusement que ça n’était pas tout les jours ainsi, sinon même pour celle qui représentait la sagesse, il y aurait de quoi devenir fou. Ahuura ne pestait pas devant ce travail, au contraire ça lui ferait de l’expérience… enfin c’est ce qu’elle se disait pour éviter de critiquer sans doute. Sa mère avait sûrement eu le droit à ça aussi… enfin peut-être, mais pas son grand père d’après ce qu’elle avait entendu dire à son sujet.

Quoi qu’il en soit, toute la matinée, elle devait accueillir des personnes ayant un problème délicat pour l’aider… Il s’agissait souvent de commerçant, d’industriels ou de riches familles. C’était lassant, les problèmes étaient souvent les mêmes et Ahuura ne demandait que de la diversité ! Seulement, la jeune femme c’était fixé un but stupide, celui de surpasser sa mère… et pour cela elle voulait travailler dur, mais une autre partie d’elle-même ne voulait pas autant s’investir dans cette tâche. Quand enfin la matinée fut terminée, elle put déjeuner tranquillement, elle avait toujours très faim après ça. La journée promettait d’être encore longue, mais cette fois-ci, Ahuura se passerait bien de ça.

Elle sortit en ville pour s’aérer, rien de tel qu’une bouffée d’air frais pour se libérer de sa démoniaque « assistante » ou majordome, choisissez votre nom préféré. Après avoir été un peu partout, sauf dans les cercles industriels, la jeune déesse se rendit dans son lieu de prédilection : la cyberthèque du cercle du savoir. Elle adorait passer son temps là-bas, elle était une habituée des lieux depuis son plus jeune âge et connaissait très bien la cyberthèque et ses ouvrages. Quand elle entra, il n’y avait personne… à part quelques personnes âgées peut-être et des gens cherchant certaines réponses. Elle salua les employés qu’elle croisait et alla vers le fond de la cyberthèque, près d’une fenêtre. Elle s’appropria un ordinateur et s’amusa a « surfer » sur les pages stockées. Ahuura regardait souvent des choses anciennes, pour beaucoup ça semblait ennuyant mais c’était pour elle une source d’intérêt non négligeable !

Et ça lui permettait d’éviter la démone quelques heures au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Vance Repentia
Bras armé de l'Olympe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Age du perso : 26 ans
Sexualité : Hétérosexuel
Petit(e) Ami(e) : Ahuura Sasamori, la lueur de ma vie.
Date d'inscription : 19/05/2009

Qui êtes vous?
Métier: Dieu de la Guerre, Arès
Sexualité: Hétérosexuel
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Lun 22 Juin - 20:58

Malgré tous les majordomes et les gardes du corps qui me poursuivent encore et toujours comme des forcenés, j'ai enfin réussi à m'échapper. Vêtu d'une longue veste en cuir noir et d'un pantalon de la même couleur, je parcours les rues, à la recherche d'une occupation. J'ai une sainte horreur de tous ces pingouins qui n'ont rien d'autre à faire que de me courir après pour m'obliger à travailler et à remplir mes obligations de Dieu. Pourquoi mettre tant d'ardeur uniquement pour me priver de ma liberté. Mais être Dieu a des avantages et beaucoup d'inconvénients. Malheureusement ces quelques instants de pure liberté seront suivis de longues heurs de protocole, de formulaire à remplir et de personnes pseudo-importantes à rencontrer. Rien que d'y penser, j'ai la tête qui tourne. Mais comment faire pour oublier tous ces soucis? Mon homologue antique n'avait pas tout ces ennuis lui au moins. Mais son rôle était moins administratif que le mien. Mon père avait été un Arès beaucoup plus docile que moi. Ses activités se limitaient à celles qui sont fixées par le règlement, tout le contraire des miennes.

Sans que je m'en rende compte, mes pas m'ont guidés jusqu'au cercle du savoir, domaine de la déesse Athéna. Cette ravissante jeune fille que je n'ai croisé que quelques fois, lors de cérémonies officielles et des réunions regroupant le cercle du pouvoir, la table des Dieux. Nombreuses sont ces assemblées barbantes que j'ai passée à plonger mon regard dans ses superbes yeux d'un bleu très profond. Sortant de mes pensées, j'allonge le pas et j'entre dans la cyberthèque. Une véritable descendante de la bibliothèque d'Alexandrie mis à part qu'ici la plupart des ouvrages sont virtuels. Passant entre les rayons, je croise un groupe d'érudits et quelques jeunes probablement venu pour approfondir leurs connaissances. Alors que je m'approche d'un des rares poste libre, mon regard se pose sur une jeune fille à la longue chevelure d'un gris cendré qui ne permet aucun doute. La seule personne que je connais dans cette ville possédant une pareille couleur n'est autre que la jeune déesse (aussi bien de par son rang que son physique) qui occupait mes pensées quelques minutes plus tôt. Je me rapproche rapidement de la jeune Athéna qui est bien concentrée dans sa lecture. Je pose mes mains sur ses épaules et je me penche pour lui chuchoter à l'oreille:

Tant de fraicheur et de beauté au milieu de tout ces ouvrages poussiéreux....
Ravi de vous rencontrer, magnifique déesse.

_________________
My dear Ahuura, how was I able to live before meeting you?


Dernière édition par Vance Repentia le Mar 23 Fév - 1:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuura Sasamori

avatar

Féminin
Nombre de messages : 357
Age : 27
Age du perso : 21 ans
Sexualité : Hétéro
Petit(e) Ami(e) : Vance Repentia, le dieu de mon coeur
Date d'inscription : 01/06/2009

Qui êtes vous?
Métier: Représentante de la connaissance
Sexualité: Hétéro
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mar 23 Juin - 4:06

Rien de tel qu’un moment de détente dans le lieu fétiche d’Ahuura. Le temps toujours radieux, aidait à se sentir bien, quoi que voir autre chose était agréable aussi. Elle s’était arrêtée à une page où était représenté un paysage enneigé. Ca semblait tellement doux au toucher, les illustrations des livres d’enfants étaient toujours très jolies, mais les voir de façon réaliste était encore plus beau ! Elle passait sa main sur l’écran, effleurant doucement l’écran de cristaux liquides. L’ancien monde était vraiment intriguant. Enfin, tournons la page… bien que dans cette charmante ville, il n’y ai pas de « presse », il y avait toujours des choses intéressantes à apprendre dans les rues de Millénium. Apparemment, il y avait eu du grabuge dans la boîte de strip-tease au cercle du plaisir.

C’était bien l’un des seuls cercles qu’Ahuura ne visitait que rarement, enfin elle se rendait parfois au colisée, en tant que déesse de la guerre, mais jamais ailleurs. Bon au bar aussi avec une amie, il fallait bien découvrir de tout ! Enfin il y avait eu des dégâts matériels et des morts… pas étonnant quand on voyait l’auteur de tout ça. Ces évènements remontaient à quelques semaines, mais c’était toujours amusant à savoir. La jeune déesse posa sa joue sur ses doigts, penchant légèrement la tête sur le côté, avec un petit sourire. Ca l’amusait presque de lire ce genre de chose, décidément il ne pouvait pas s’amuser sans exagérer. Une cloison brisée, une douzaine de morts et un désordre incroyable causé par la fuite des clients.

Elle était prête à parier que ça avait commencé a cause d’une fille. Elle connaissait les goûts d’Arès pour les femmes et l’action. Lors des conseils a la table des dieux, elle avait pu déduire certains traits de son caractère. Bientôt une petite agitation auprès de la gente féminine se fit remarquer. Elles n’étaient pas hystériques, mais riaient doucement. Sûrement un jeune homme qui attirait l’attention, Ahuura ne prit pas la peine de lever la tête… car un froissement de vêtement particulier l’intrigua. Elle reconnaîtrait ce froissement de cuir entre mille. Des mains se posèrent sur ses épaules et un murmure lui parvint à l’oreille. Elle reconnaissait la voix d’Arès, il n’y avait que lui pour parler de cette façon. Non pas qu’ils se parlaient, mais elle avait déjà entendu le dieu s’adresser à des demoiselles. Elle leva légèrement la tête :

« Oh Arès, que me vaut l’honneur de rencontrer mon homologue masculin. »

Dit-elle en souriant. Quand on parle du loup, on en voit le bout de la queue, cette fois on pouvait bien le dire. Elle se redressa pour regarder le dieu de la guerre :

« Qu’est-ce qui t’amènes dans mon humble sanctuaire ? »

Elle ne pensait pas qu’il était du genre à venir à la cyberthèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Vance Repentia
Bras armé de l'Olympe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Age du perso : 26 ans
Sexualité : Hétérosexuel
Petit(e) Ami(e) : Ahuura Sasamori, la lueur de ma vie.
Date d'inscription : 19/05/2009

Qui êtes vous?
Métier: Dieu de la Guerre, Arès
Sexualité: Hétérosexuel
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Ven 26 Juin - 1:59

Sans m'intéresser aux réactions des jeunes filles qui gloussent dans le rayon le plus proche, je garde mes mains sur les épaules de mon homologue féminin qui ne tarde pas à me répondre.

Et bien, je me promenais et j'ai décidé de venir faire un tour ici, exceptionnellement. Pas que je n'aime pas cette partie de la ville mais avec tous ces papiers et toutes ces rencontres officielles, je n'ai plus beaucoup le temps de sortir.

Tout ceci est parfaitement faux. Je ne remplis jamais aucun papier et les quelques rencontres que je dois organiser ne remplissent même pas la moitié de mon emploi du temps mais c'est encore trop à mon goût. Toutes ces formalités ont le don de m'exaspérer. Après un léger coup d'oeil aux jeunes filles qui semblent s'être calmées depuis que je me suis rapproché d'Athéna, je m'intéresse à la lecture de cette dernière. C'est un article relatant mes exploits dans une boîte de strip-tease. Cet incident remonte à quelques semaines mais il reste bien présent dans ma mémoire. Une fois de plus, je n'avais pas su garder mon calme.

Je n'ai pas assuré ce jour-ci. Quel idiot je fais. Ces ivrognes ont failli me blesser. Je n'ai pas été assez prudent mais comme la moitié de Millenium le sait, j'ai tendance à m'énerver rapidement. Mais c'était tout de même une excellente soirée, très amusante.

Elle se redresse et me regarde dans les yeux, geste qui déclenche un léger sourire de ma part. Elle semble désireuse de savoir ce qui m'amène exactement sur son territoire.

Ma foi, je n'ai plus le droit de me promener? Tu voudrais me faire partir? Pour une fois que je te rends visite. Je suis plutôt déçu par ton accueil.

Le grand sourire que j'arbore traduit bien le véritable fond de ma pensée.

Plus sérieusement, je peux moi aussi me rendre à la cyberthèque. Lorsque je suis motivé, je suis un élève très attentionné et très studieux et je pense que j'aurais beaucoup à apprendre de la déesse du savoir. Tu veux être ma maitresse, cher Athéna?

J'étais bien conscient du double sens de ma phrase mais j'aime tourner mes mots de façon à laisser un maximum de sous-entendus. Après, chacun sa façon d'interpréter en fonction de sa vison des choses.

_________________
My dear Ahuura, how was I able to live before meeting you?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuura Sasamori

avatar

Féminin
Nombre de messages : 357
Age : 27
Age du perso : 21 ans
Sexualité : Hétéro
Petit(e) Ami(e) : Vance Repentia, le dieu de mon coeur
Date d'inscription : 01/06/2009

Qui êtes vous?
Métier: Représentante de la connaissance
Sexualité: Hétéro
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Sam 27 Juin - 16:37

Elle comprenait a présent ce qui avait déclencher l’agitation dans la gente féminine du rayon à proximité. Il est vrai que malgré la réputation du dieu, il était très séduisant et ça n’était pas une surprise de voir ces réactions chez les gens les moins renfermés. Gardant les mains sur les épaules de la déesse, Arès répondit qu’exceptionnellement, il s’était décidé de venir faire un tour ici. La paperasserie et ses occupations « divines » l’empêchaient de venir dans cette partie de la ville quand bon lui semblait. Ahuura fit un sourire, elle imaginait bien Arès derrière un bureau avec des papiers, c’était tout a fait son style, il n’y avait aucun doute l’a dessus. Cela lui faisait penser à ses propres obligations, les rencontres et les papiers, rien de plus lassant…

Maintenant que la cyberthèque était revenue au calme, Arès avait jeté un œil à la lecture de la déesse de la connaissance. Ahuura n’avait pas tournée la page et était restée sur l’article parlant de l’incident dans la boîte de strip-tease. Le dieu commenta l’article, il avouait lui-même être idiot et avoir été imprudent. Imprudent de telle façon qu’il avait faillit être blessé par les ivrognes contre lesquels il s’était battu. Comme la « moitié » de Millénium le sait, Arès s’emportait facilement, mais la soirée n’en restait pas moins amusante. Seulement la moitié ? Non… la totalité des habitants de Millenium connaissait cette partie du caractère d’Arès.


« Il aurait été dommage que tu sois blessé d’une façon aussi futile, Arès. Je serais curieuse de savoir ce qui à déclencher ta colère, une jeune fille certainement. Elle ne voulait pas de toi ?»

La curiosité était sans doute le pire défaut qu’il soit, mais pas pour la déesse du savoir. Même si Arès s’emportait facilement, il était toujours intéressant de savoir les choses en détail et du point de vue du principal intéressé. Désireuse de connaître la motivation du dieu de la guerre pour venir sur son territoire, celui-ci lui répondit d’un sourire et d’une petite « déception ». La déesse laissa un petit rire lui échapper, elle tourna la page pour retourner à celle représentant la neige. Elle posa la main sur la page, les yeux fermés, un sourire aux lèvres:

« Pas le moins du monde, c’est si rare que je reçoive de la visite ici-même. Pardonne-moi de ne pas t’avoir donné l’accueil que tu méritais et attendais de ma part. »

Arès avoua être un élève très attentionné et studieux si la motivation était au rendez-vous. Il aurait beaucoup à apprendre d’Athéna. C’est sûr, elle ne vantait pas son statut, mais elle aimait apprendre des choses aux autres. La question de son homologue masculin, lui fit ouvrir les yeux. Les phrases à doubles sens amusaient la déesse, et son interlocuteur était certainement un amateur de ces phrases là aussi. Elle croisa les jambes, rougissant très légèrement et se callant un peu plus contre le dossier qui la supportait :

« Je suis sûre, que tu peux être un très bon élève, quand toutes les conditions sont réunies. Je serais ravie de t’apprendre ce qui t’intéressera, si cela ne dépasse pas le domaine de mes connaissances actuelles... Quelle chose peut bien te motiver à un tel point ?»

Même elle avait besoin d'une sacrée source de motivation pour certaines tâches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Vance Repentia
Bras armé de l'Olympe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Age du perso : 26 ans
Sexualité : Hétérosexuel
Petit(e) Ami(e) : Ahuura Sasamori, la lueur de ma vie.
Date d'inscription : 19/05/2009

Qui êtes vous?
Métier: Dieu de la Guerre, Arès
Sexualité: Hétérosexuel
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mer 8 Juil - 20:21

En parlant de la moitié de Millenium, j'avais peut être été un peu réducteur mais il ne me semble pas que je sois le principal centre d'intérêt de la ville. Pour connaitre mon vrai caractère, il faut vivre à mes côtés ou m'être très proche. Encore un peu étonné de la réaction de mes jeunes admiratrices, je pose mon regard sur leur groupe, déclenchant une nouvelle série de gloussements. Les jeunes filles sont-elles toute obligées de rire de façon aussi peu discrète, je sais que je fais de l'effet mais tout de même.. Je leur adresse un petit clin d'oeil et reporte mon attention sur Athéna. Décidant que sa question n'est pas trop indiscrète et qu'il est trop tard pour faire preuve de discrétion, j'entreprends de lui expliquer la cause de ce léger incident.

Et bien, j'étais de sortie dans ce bar du cercle des plaisirs, rempli de jolies filles et l'une d'elles attira mon attention. Intéressé par cette petite pleine de talent, j'ai faussé compagnie à mes gardes et j'ai tenté de la rejoindre en coulisses. En arrivant dans sa loge, je l'ai trouvée en train de prendre son pied avec un ivrogne. Malgré ma présence, ils continuaient tranquillement leurs ébats. Entendre la fille gémir de plaisir là, sous les coups de ce gars, j'ai pas trop apprécié. Je l'ai gentiment apostrophé et il s'est énervé. Je me suis défendu et je l'ai tué lui et sa vingtaine d'amis. En position de légitime défense, bien sur. Je suis la victime de cette histoire, à vingt contre un, ils auraient pu me massacrer. J'ai eu beaucoup de chance.

Je dis tout cela avec un grand sourire qui traduit bien la véritable nature de mon acte. J'ai volontairement défié l'ivrogne et je les ai tous massacré, avec grand plaisir. Avant que je ne m'en rende compte, ils étaient tous à terre. J'ai eu le droit à un petit coup de main de mon garde du corps mais si insignifiant que cette partie de l'histoire est négligeable.

Quelques secondes plus tard, elle apporte la réponse à ma question: toutes les jeunes filles n'ont pas un rire stupide et horriblement bruyant. Le sien est plutôt agréable, doux, discret et cristallin. Amusé par sa réponse, je lui réponds immédiatement:

Oh, je suis bien content de ne pas te déranger et rassure toi, je plaisantais. Je ne m'attendais même pas à te voir ici alors un accueil particulier, n'en parlons pas. Je préfères passer incognito pour éviter les cérémonies et autres grandes pompes mortellement ennuyeuses, tu vois de quoi je parle? Pouvoir vivre normalement et se balader sans une dizaine de personnes pour te surveiller, ça fait du bien de temps en temps. Mais je vois que tu es seule toi aussi. Tu as échappé à tes geôliers?

Ma petite phrase a double sens semble avoir de l'effet. En l'entendant, ma chère Athéna croise les jambes, visiblement légèrement gênée et son visage s'empourpre sensiblement. Elle ne doute pas de mon assiduité et de mes capacités d'assimilation. Tant mieux.

Et bien mes réponses sont toutes trouvées. Premièrement, j'ai si soif d'apprendre que je n'ai pas de sujet de prédilection. Tu aurais une idée de ce que tu pourrais m'apprendre?

Je lui pose cette question en remontant lentement mes mains vers son cou, mimant un semblant de massage.

Je m'étonne de ton inquiétude. Comment ma soif, bien que preque intarissable, pourrait dépasser ton niveau de connaissances actuelles? Si quelqu'un connait bien quasiment tout sur tout ici c'est toi. Je suis sur que tu n'as plus aucune raison de venir ici, enfin presque.
Et pour ta dernière question, la réponse me semble évidente. Qu'est-ce qui pourrais bien me motiver ici? Tu le sais toi?

Je finis ma phrase juste à côté de son oreille, baissant peu à peu le ton pour finir par murmurer seulement. Je garde mes mains sur ses épaules, ne cessant mon pseudo-massage, beaucoup plus lent et beaucoup moins énergétique que celui d'un professionnel mais néanmoins beaucoup plus doux. Espérant que j'ai bien réussi à lui faire comprendre ma véritable source de motivation, j'attends la réponse de notre nouvelle et magnifique Athéna.

_________________
My dear Ahuura, how was I able to live before meeting you?


Dernière édition par Vance Repentia le Mer 15 Juil - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuura Sasamori

avatar

Féminin
Nombre de messages : 357
Age : 27
Age du perso : 21 ans
Sexualité : Hétéro
Petit(e) Ami(e) : Vance Repentia, le dieu de mon coeur
Date d'inscription : 01/06/2009

Qui êtes vous?
Métier: Représentante de la connaissance
Sexualité: Hétéro
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Ven 10 Juil - 16:06

« Tu devrais arrêter de les regarder, je sais que tu a la réputation de plaire énormément à la gente féminine, mais à ce rythme tu vas les faire s’évanouir tellement elles seront rouges. »

Arès lui raconta néanmoins un peu plus en détail cette fameuse nuit dont parlait l’article. Athéna avait visé juste, ça avait commencé à cause d’une charmante danseuse… ou serveuse… ou autre chose. La fille qui avait attiré l’attention du dieu de la guerre avait osé s’amuser d’une façon plus… comment pourrait-on dire d’une façon soutenue ? Intime ? Enfin, quoi qu’il en soit, le fait qu’Arès ai été devancé et par un ivrogne de surcroît, n’avait absolument pas plut au dieu. Malgré sa présence, ils continuaient leurs ébats, Athéna comprenait mieux pourquoi la réaction d’Arès avait eu un tel degré de violence. Elle écouta l’histoire du dieu entièrement, analysant chaque phrase. Il avait tué cet homme et ses compagnons en plaidant la légitime défense. Elle fit un doux sourire en l’entendant dire qu’il était la victime dans l’histoire, qu’il ait pu se débarrassé de la vingtaine d’hommes qui l’assaillait était peu surprenant, après tout c’était le dieu de la guerre.

« Hum, Arès ne devons-nous pas préserver une paix plus ou moins stable dans notre belle ville de Millénium ? Un carnage pareille à cause d’une jeune fille, c’est bien digne de toi ce genre de chose, tu portes décidément bien ton titre.»


Dit-elle en lui adressant un sourire, la tête légèrement penchée. Honnêtement, cette fille ne devait pas mériter son attention si elle prenait plaisir avec un autre… Mais l’avouer pourrait aussi être compris comme « jalousie » de la part de la déesse. Ce n’était pas vraiment le cas, elle n’arrivait pas à comprendre comment faisait ces filles pour se donner à tant de personnes différente… à exhiber leur corps parfois encore jeune devant une assemblée remplie en grande partie de pervers. Enfin, on disait bien qu’il fallait de tout pour faire un monde. Arès avoua plaisanter, lui-même ne s’attendait pas à trouver Athéna ici, alors il ne s’attendait pas non plus à l’accueil spécial. Il avait raison, c’était beaucoup plus apaisant de sortir seul sans ces ombres. Elle voyait très bien de quoi il parlait, tous les dieux de la Table devaient ressentir la même chose qu’eux.

« Effectivement, je fais une pause de longue durée. Accueillir des personnes ayant toujours le même problème finit par me lasser et je ne réfléchis plus trop. »


Donner systématiquement la même réponse était pénible. Quant à « l’apprentissage » du dieu, il avait une soif d’apprendre si démesurée qu’il n’avait pas de sujet de prédilection. Il demandait à Ahuura ce qu’elle pourrait lui apprendre. Pour Arès ça serait des matières logiques et scientifiques s’il tenait à apprendre quelque chose. Tout les deux avaient des connaissances plus ou moins parfaites dans l’art du combat, aussi il était impensable d’apprendre quoi que ce soit au dieu. Elle sentait les mains de son homologue monter dans son cou, Athéna avait un corps plutôt sensible aux caresses, mais pas obligatoirement sensuelles. Arès se trompait, il y avait bien un domaine que lui connaissait et dont elle ne connaissait que très peu de chose… enfin juste la partie théorique. Qu’est-ce qui pouvait bien motiver le dieu à apprendre ? Au fond d’elle, Ahuura pensait bien à « elle », mais elle était bien trop « timide » ou « modeste » pour répondre ça. Le massage d’Arès finirait par l’endormir s’il continuait ainsi.

« Je pourrais t’apprendre à te tenir tranquille en présence de jolies filles, ne serait-ce que pour la sauvegarde des constructions de la ville. Ce que tu devrais apprendre seraient plutôt les matières scientifique ou théorique, mais je doute que cela t’intéresse, toi qui es adepte d’action et de pratique sur le terrain. »


Elle posa doucement une de ses mains sur celle d’Arès :

« Si tu continues ainsi je ne pourrais pas t’apprendre beaucoup. Et j’ai bien peu de me tromper mais… ta source de motivation est-elle en train de parler avec toi actuellement ? »

Elle qui réfléchissait trop, commençait à se faire un tas de films idiots. Pour quoi allait-elle passer s’il interprétait ça mal ? Elle ne voudrait pas causer un quelconque tort à « Athéna » telle qu’on la connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Vance Repentia
Bras armé de l'Olympe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Age du perso : 26 ans
Sexualité : Hétérosexuel
Petit(e) Ami(e) : Ahuura Sasamori, la lueur de ma vie.
Date d'inscription : 19/05/2009

Qui êtes vous?
Métier: Dieu de la Guerre, Arès
Sexualité: Hétérosexuel
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Jeu 20 Aoû - 21:26

Non, je n'irais pas jusque là, tu surestime mes capacités très chère. Dès qu'elle commence à s'agiter frénétiquement, ça veut dire qu'on atteint le point de non-retour. Ces filles sont si prévisibles... Ca en devient presque lassant. Je les connais sur le bout des doigts. Elles veulent toutes la même chose. Pas la peine de stipuler de quoi je parle.

Tout ce que je raconte à Ahuura est parfaitement vrai. Mais le mon problème, c'est que je ne sais pas ce que je veux. Je me plains que les femmes ne me résistent pas et lorsque l'une d'elles à le cran de me repousser, je vois rouge et ça finit plutôt mal.
Un véritable paradoxe. Mais je ne suis pas encore totalement fou, d'après moi. Je garde une certaine logique dans mes actes. Ce qu'il me faudrait c'est une fille difficile mais qui ne me repousse pas totalement...En fait, je suis pas sur que ça existe ça. Je suis peut être un peu trop exigeant.Mais bon, l'espoir fait vivre!
Comme me le rappelle Ahuura, nous les Dieux, les Olympiens, les Douze, grands maitres de Millenium et accessoirement humain comme les autres, devons faire régner l'ordre ici bas et maintenir un semblant de paix dans notre cité. Trop de responsabilités pour nous. Toute une population qui se repose sur nous, nous soumettant ses soucis et attendant que nous les réglions. Pas étonnant qu'on ne se comporte pas correctement... Wahou, j'ai trouvé une nouvelle excuse à ma façon d'agir.


Oui, tu as raison. Mais je n'acte que dans le but de faire respecter la loi à Millenium. Ce soir là, j'ai agi en tant que chef de la police. Dans ce bar, il est interdit aux clients de rentrer dans les coulisses. Cet homme n'avait rien à faire là. J'ai bien essayer de le faire sortir calmement mais il m'a délibérément attaqué, je n'avais vraiment pas le choix. C'était lui et les autres hommes ou moi.

Encore une fois, je me moque un peu du monde mais bon, je ne voudrais pas que la jeune Athéna ait une mauvaise image de ça. Si les femmes commencent à me craindre, rien ne va plus. Je perds tout crédit auprès de la gente féminine et c'en est fini d'Arès tel que l'on connaissait. Bien heureusement pour la vile toute entière, je suis bien la premier Arès a me comporter ainsi. Mon père était beaucoup plus calme et sérieux. Probablement plus efficace mais cela ne m'intéresse franchement pas. Il était beaucoup trop soumis aux règlements. Si nous sommes si importants, ce n'est pas pour nous plier au règles de monsieur et madame Tout-le-monde, bien au contraire. Tous les jours nous sommes forcés de suivre un planning strict, rencontré telle personne pour la remercier de son soutien ou de visiter telle usine dont les rendements ont atteint un niveau record. C'est plus que saoulant à la fin. Comme si je suivais chaque jour les productions de nos manufactures d'armes.... D'après ses dires, Athéna est plutôt d'accord avec moi, ce qui me rassure.

Tu as bien raison de t'octroyer une pause. Athéna aurait du mal à réfléchir? Ce serait tout de même le comble. Mais je te comprends, avec tout ce petit monde qui toujours après nous, il est aisé de perdre ses repères et de rapidement devenir fou. Je ne souhaite notre sort à personne.

Encore une fois, c'est énormément exagéré mais véridique. Je ne souhaiterais à personne de vivre une vie aussi sublime que la mienne, je suis trop égoïste pour ça. Et il faut un sacré charisme pour ne pas s'effacer devant ses semblables. Ce n'est pas un problème pour moi. J'ai tellement l'habitude de m'envoyer des fleurs qu'il est impossible que je me sente inférieur à qui que ce soit, bien au contraire.
Cette jeune déesse me plait de plus en plus. Beaucoup plus intéressante que la précédente. Beaucoup moins austère et coincé. Ca fait du bien de profiter d'une nouvelle facette de la déesse du savoir, surtout quand elle est aussi mignonne.

Je crois que même si tu étais toute la bonne volonté du monde, tu ne parviendrais pas à changer ma façon d'agir avec les femmes. Et tu as bien vu. La science ne m'intéresse pas du tout. Je ne porte aucun jugement sur cette discipline mais elle n'a jamais attiré mon attention puisque n'ayant aucune utilité sur un champ de bataille.

Une de ses mains vient se poser sur la mienne, me demandant probablement de stopper mes gestes que je qualifierais de massage improvisé. J'arrête donc mes mains en haut de son cou, ne sachant pas si j'ai l'autorisation de continuer. en vérité, si je continue ainsi, je n'obtiendrais pas grand chose d'Ahuura, d'après ses propres paroles. Et elle a tout saisi de mes agissements. Cela ne m'étonne pas vraiment de la part de la déesse de la sagacité et de la perspicacité.

Tu as tout compris ma chère. Et pendant que j'y suis, je me permettrais d'ajouter que j'ai rarement eu une aussi bonne source de motivation. Alors dis moi, qu'as-tu à répondre à cela, sublime Athéna?

Je chuchote ceci à son oreille, parlant de plus en plus lentement jusqu'à la fin de ma phrase. Mes lèvres touchent quasiment son oreille et j'ai passé mes bras autour de son cou dans une étreinte très légère. Tout le monde doit nous regarder, en particulier les jeunes filles mais je n'en ai rien à faire. Profiter du moment présent sans se soucier du reste. C'est tout ce que j'ai à l'esprit.

_________________
My dear Ahuura, how was I able to live before meeting you?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuura Sasamori

avatar

Féminin
Nombre de messages : 357
Age : 27
Age du perso : 21 ans
Sexualité : Hétéro
Petit(e) Ami(e) : Vance Repentia, le dieu de mon coeur
Date d'inscription : 01/06/2009

Qui êtes vous?
Métier: Représentante de la connaissance
Sexualité: Hétéro
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mer 2 Sep - 21:45

« Ca semble si dur de plaire a ces dames. »

A la place du dieu, elle serait plus blessée que flattée… savoir que toutes ces femmes vous regardent et vous lancent des regards langoureux à longueur d’année simplement pour partager votre lit… ça lui déplairait énormément, elle en viendrait presque à plaindre Vance, mais quand on est aussi bel homme on ne peut s’attendre à beaucoup de chose de la part de certaines femmes. Pourtant lui-même n’avait pas voulut la même chose de cette strip-teaseuse qui a déclencher la bagarre ? Quel caractère indécis, se plaindre que les femmes ne lui résiste pas et quand l’une d’elle le fait, les fondations en prennent un coup. Mais ce soir là il avait juste agit en tant que chef de la police de Millénium, son explication fit rire la déesse du savoir. Arès avait le don de tourner les choses à son avantage de façon si simple et aberrante…

« Arès, j’apprécie de voir que tu débordes d’idées, c’est quelque chose de tout a fait honorable. »

Pour un homme censé être méprisable et avide de destruction, c’était une qualité qu’Ahuura ne pouvait s’empêcher de trouver adorable: l’imagination, il réussissait à relier ces actes et ses devoirs malgré tout. Elle savait bien comment ça avait dû se dérouler, mais elle n’allait pas contredire son homologue masculin. Dire que le précédent Arès était un homme plus calme et sérieux que lui, tout comme la précédente Athéna était plus stricte et portée sur l’art du combat. Elle ne faisait pas de recherche sur les autres dieux, malgré sa curiosité, mais elle se demandait si l’ancien Arès était lié à Vance ou non. Enfin quoi qu’il en soit, Arès comprenait la déesse de la connaissance et était d’accord avec elle, plus le temps passait et plus Ahuura souhaitait découvrir autre chose que la vie réglée a la minute près ! Arès ne souhaitait le sort des dieux à personnes, étrange de la part de quelqu’un comme lui. Peut-être ne leur souhait-il pas les bons côtés ? Même si Ahuura était toute la bonne volonté du monde, elle n’arrivera pas à changer la façon d’agir d’Arès avec les femmes. C’était sûr, elle ne se faisait pas d’idée, il était né pour devenir comme ça après-tout.


« Détrompes-toi Arès, la science peut être très utile sur un champ de bataille, que ce soit pour ses propres blessures ou pour frapper l’ennemi. »


Par là, elle voulait parler des poisons que l’ont pouvait réaliser avec les différentes plantes et le venin de certains poissons ou anémones. Cela restait encore extrêmement rare, mais il fallait avouer qu’Ahuura en possédait cachés chez elle. Mais pour en revenir au moment présent, la source de motivation d’Arès était bel et bien la déesse. Il disait avoir rarement eu de source de motivation si bonne… cela faisait rougir notre modeste et frêle Athéna qui n’avait jamais eu l’attention d’un homme avant lui. Qu’avait-elle à répondre à ça… il y avait tellement de chose à dire… Vance murmurait à son oreille et ses lèvres la touchaient, ce qui la fit frissonner légèrement.

« Je te dirais que je suis extrêmement flattée… et même assez… gênée que tu me dises ça. »

Heureusement qu’elle était dos à lui, quand il passa ses bras autour de son cou, elle était devenue aussi rouge que son corps lui permettait. Qu’est-ce qu’il faisait exactement ? Tout le monde les regardait, c’était gênant… heureusement qu’elle avait un statut assez important sinon en plus d’attirer les foudres des partisanes de Vance, elle aurait été prise à part pour en subir les conséquences… dieu que les jeunes filles pouvaient être monstrueuses entre elles, bien plus que les garçons. Elle porta sa main aux poignets du dieu de la guerre:


« Arès, que fais-tu ? Je ne pensais pas que les démonstrations d’affections en public étaient dans tes cordes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Vance Repentia
Bras armé de l'Olympe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Age du perso : 26 ans
Sexualité : Hétérosexuel
Petit(e) Ami(e) : Ahuura Sasamori, la lueur de ma vie.
Date d'inscription : 19/05/2009

Qui êtes vous?
Métier: Dieu de la Guerre, Arès
Sexualité: Hétérosexuel
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mer 23 Sep - 21:35

Et oui, c'est tout une aventure de plaire aux femmes. Avec leurs paradoxes et leur façon de penser, c'est toujours très compliqué. Contrairement à ce que certains disent, il ne suffit jamais d'être naturelle. Pour chaque femme, j'ai toujours jouer un rôle différent. Un coup tendre, un coup fougueux. Peu importe l'homme qu'elle convoite, elle n'en désire toujours qu'un aspect, jamais cette personne au naturel avec ses défauts et ses qualités. Ahh, les femmes. A la fois la plus grande bénédiction et la pire calamité de l'humanité. Jusqu'à leur existence est une antinomie.

Tu n'as même pas idée des difficultés que je peux rencontrer. Elles sont toutes si exigeantes, j'en deviendrais presque fou. Et je te remercie, sache que je fais toujours preuve de beaucoup d'imagination quand je dois excuser mes divers méfaits ou "accidents de parcours".

Si mes erreurs sont nombreuses, mes excuses le sont tout autant. Quand on ne se comporte pas toujours très bien, il faut constamment avoir une ligne de défense en réserve. C'est indispensable. Et plus le mensonge est gros, mieux il passe. Ca je ne l'ai pas inventé mais j'ai pu souvent le constater. Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, je n'ai pas que le combat et les femmes à l'esprit. J'aime aussi des choses simples, voir banales. La liberté, sentir le vent dans mes cheveux quand je me balade, rencontrer de nouvelles têtes... Bref des choses qui peuvent sembler dérisoires mais auxquelles je tiens beaucoup. Le combat est néanmoins une chose indissociable de ma vie. Il fait partie intégrante de mon existence. Si je voulais changer ce trait de mon caractère, j'y perdrais probablement une partie de mon âme au passage. J'ai bien saisi ce qu'elle voulait me dire à propos de l'utilité de la science sur un champ de bataille mais je ne suis pas vraiment de son avis. Je ne suis pas du tout pour l'utilisation de poison, quel qu'il soit. C'est une arme vile qui depuis l'Antiquité a volé à l'humanité nombre de héros. Le demi-dieu Héraclès par exemple. Inégalable au combat pour les mortels et acteur de miracles divins. Si ce maudit centaure Nessus ne l'avait pas empoisonné par le biais de sa femme, il n'aurait pas rejoint son père aux cieux avant pas mal d'années. Le poison est vraiment une arme diabolique, ne laissant aucune chance à l'homme de survivre. De plus, seuls ceux qui ont peur de manquer leur cible utilisent du poison. Je préfères largement porter des coups mortels, c'est moins douloureux pour la victime.

Hum c'est vrai que ça peut s'avérer utile mais je ne pense pas non plus que ce soit indispensable. Rien de tel qu'un coup direct, dans une zone vitale. La nuque, le coeur ou même la tête. C'est moins sournois que tout les poisons. Et souvent plus efficace. On n'a pas toujours le temps d'attendre que la toxine fasse effet. Et j'insiste fortement. De toutes les sources de motivation que j'ai pu avoir jusqu'à maintenant, tu es de loin la plus agréable et la plus efficace. Une véritable muse.

Comment ne pas désirer cette magnifique jeune fille, fraiche, intelligente, noble par sa parole et sa façon de se mouvoir. Tout en elle respire la déité. De toutes les déesses de la ville, c'est probablement la plus digne de son rang. Je m'en étais déjà aperçu mais cela ne faisait que se confirmer. Alors que mes mains glissent sur ces épaules et que j'entoure son cou de mes bras, je peux discerner sa progressive rougeur dans les reflet de l'écran d'ordinateur. Emotive ou juste un manque d'habitude? Démonstrations d'affections? J'adore. Quoi de plus excitant que de sentir le regard d'une dizaine de personnes sur vous? Envieuses pour certaines, étonnées pour d'autres. Toutes intéressées.

C'est plus que dans mes cordes, je raffole de ce genre d'actions. Tu sens ces yeux qui nous épient? Je trouve ça plutôt excitant, pas toi? Probablement p....

Les mots se perdent dans ma gorge. Une sensation nouvelle monte en moi, une chaleur, puissante mais agréable. Un peu comme la fièvre qui se répand lentement dans votre corps. Un picotement qui part de l'endroit où ma peau touche la sienne pour se disperser dans tout mon être. C'est bizarre. Singulier mais diablement efficace. Je ne m'étais jamais senti comme ça auparavant. Une furieuse envie me vient à l'esprit. La retourner face à moi et l'embrasser, ici devant tout le monde, délicatement et fougueusement à la fois. Ma raison semble ne plus faire effet. Ma tête tourne et le décor semble un peu flou autour de moi. Comme jugé peu important comparé à la jeune femme. Elle occupe toutes mes pensées et mon âme. Je ne peux plus m'échapper de son emprise, c'est inéluctable. Je me retire lentement et fais quelques pas en arrière, la bouche entrouverte et l'esprit confus.

Je...je...je m'excuse. Je n'aurais pas du, c'était stupide de ma part.

_________________
My dear Ahuura, how was I able to live before meeting you?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuura Sasamori

avatar

Féminin
Nombre de messages : 357
Age : 27
Age du perso : 21 ans
Sexualité : Hétéro
Petit(e) Ami(e) : Vance Repentia, le dieu de mon coeur
Date d'inscription : 01/06/2009

Qui êtes vous?
Métier: Représentante de la connaissance
Sexualité: Hétéro
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mer 23 Sep - 23:36

C’est dommage d’avoir une opinion pareille sur les femmes. Mais si Arès n’avait eu que des expériences de femmes qui n’agissaient que par intérêt, il était tout a fait normal pour lui de penser ça. C’est vrai que séduire un dieu était le « rêve » de beaucoup de personne afin de vivre plus aisément. Mais cela ne choquait plus personne, de tout temps l’ont a essayé de séduire les personnes ayant du pouvoir pour en tirer profit. Elles étaient exigeantes… c’est vrai, mais que préférait-il ? Une femme indécise ou exigeante ? Il ajoutait qu’il pouvait faire preuve de beaucoup d’imagination pour s’excuser de divers choses. Ahuura fit un petit sourire, ça ne l’étonnait même pas qu’Arès soit si franc. La science sur le terrain était utile, pas seulement la science telle qu’on la connaissait qui demandais des produits chimique et des blouses blanches… aussi la science militaire. Ahuura pensait au poison parce qu’elle affectionnait particulièrement ce moyen d’en finir avec son adversaire… même si cela était un moyen que l’ont qualifiait comme lâche, on disait que c’était le préféré des femmes. Arès lui préférait frapper directement les zones sensibles et les poings vitaux. La toxine n’agissait pas assez vite selon lui:

« Cela va peut-être te surprendre… mais il n’y a rien de plus délectable que de pouvoir prévoir la fin de son adversaire ou de le voir languir sous la douleur parfois lente du poison. »

Ca pouvait paraître complètement dingue de la déesse, mais Ahuura était humaine et avait des idées de vengeance comme tout le monde. Qui ne serait pas heureux de voir son ennemi souffrir sous ses yeux ? Enfin passons, Vance disais qu’Ahuura était la source de motivation la plus agréable et la plus efficace qu’il n’ai eu. Elle rougissait un peu plus a chaque fois qu’Arès lui faisait un compliment… rares étaient les fois où on lui en avait fait autant en une journée et en un laps de temps aussi court. Arès raffolais des démonstrations d’affections en public… les yeux… les yeux des occupants de la bibliothèque qui les regardaient… c’est vrai maintenant qu’il le disait, beaucoup de monde les regardait et ça ne pouvait que faire rougir un peu plus Ahuura. Cette situation la gênait beaucoup alors que lui trouvait ça excitant. Il ne finit pas sa dernière phrase et Ahuura ne comprenait pas pourquoi. Le dieu de la guerre se recula même et fit quelques pas en arrière:

« Arès ? Quelque chose ne va pas ? »

Elle posa le livre tactile sur une table et le regarda. Il semblait complètement perdu d’un coup, qu’est-ce qu’il avait ? Il s’excusait de quelque chose qu’il n’aurait pas du faire et Ahuura se demande de quoi il s’agit. Peut-être avait-il mal quelque part et qu’il n’aurait pas du forcer dessus, son œil peut-être ? Elle ne savait pas s’il était balafré ou s’il se donnait un style avec. Tout ces gens qui les regardait c’était gênant, étaient-ils semblables à des bêtes de foire ? Ahuura prit le bras du dieu de la guerre pour l’entraîner plus loin dans la bibliothèque et se mettre devant lui, entre deux rayons de livres:

« Si tu veux, nous pouvons sortir dehors pour prendre l’air ? A moins que ça ne soit pas grave…»

Oui elle s’inquiétait pour la santé de son homologue masculin pour qui elle avait plus d’admiration qu’elle ne devrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Vance Repentia
Bras armé de l'Olympe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Age du perso : 26 ans
Sexualité : Hétérosexuel
Petit(e) Ami(e) : Ahuura Sasamori, la lueur de ma vie.
Date d'inscription : 19/05/2009

Qui êtes vous?
Métier: Dieu de la Guerre, Arès
Sexualité: Hétérosexuel
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mer 7 Oct - 22:46

C'est pas vrai? Qu'est-ce qui m'arrive? C'est une grande première et je ne suis pas sur d'apprécier ça. Ce n'est vraiment pas dans mes habitudes d'être l'esclave de mes émotions. Ni l'esclave que qui que ce soit d'ailleurs. J'ai toujours été dominant, peu importe la situation et me voilà soumis par un mal inconnu et désagréable au possible. Enfin désagréable...pas trop mais tout de même, j'ai connu mieux...il me semble. Un picotement au bout des doigts, une sensation d'étourdissement subite, une chaleur corporelle anormale. Ca ressemble beaucoup à quelque chose que je n'oserais même pas nommer. Pas ça, pas cette douceur. Ca n'est pas du tout mon genre. Je suis Arès, dieu du carnage, de la violence, des pleurs et des larmes. Je ne peux pas tomber amoureux....Ca y est, je l'ai dit. Mot maudit et pourtant porteur de si belles promesses. Moi qui me suis toujours répété que les amoureux sont stupides, décérébrés et totalement inutiles. Et voilà que c'est mon tour. Stupide et dérisoire chose que l'amour. Inutile. Voilà ce que je vais devenir. Comment imaginer pareille ineptie? Elle me parlait à l'instant de science guerrière, de poison et de la "délectable" sensation de voir quelqu'un mourir empoisonné. Quelques minutes plus tôt, j'aurais pu répondre sans hésitation que la plu délicieuse des sensations n'existait pas, que seulement deux sensations assemblées procurait le plus grand bonheur:
-celle de combattre un adversaire valable, de sentir son ardeur au combat s'effriter au fur et à mesure, sentir la peur monter en lui, voir ses mouvements s'affoler et devenir de plus en plus brouillon jusqu'à l'instant fatal où on tient enfin sa mort entre les doigts;
-celle qu'on ne peut trouver qu'à deux endroits, le Colisée et un champ de bataille. Sentir le sang de vos adversaires sur votre visage, épée à la main, juché bien debout au milieu d'un véritable maelström de destruction et voir les ennemis restants tremblés de peur en attendant leur destruction inéluctable.
Pour moi c'était ça se sentir vivant. Mais d'un coup d'un seul, cette vision des choses me semble inconcevable. Les choses ont changé ou ne suis-je plus le même. Comment croire que cette jeune femme, concentré de délicatesse et de beauté a pu changer la personnalité que je me suis forgé à la force de ma lame en quelques minutes à peine. L'amour pourrait être plus destructeur que l'acier? Que choisir entre l'ardeur du coeur et le froid de la lame? Entre l'appel du combat et celui de l'aimée? En voilà bien des questions qui me tombent sur le coin de la figure et remettent en cause une vie entière. Mon dieu, qu'est-ce qui m'arrive?"Quelque chose ne va pas?" Non, au contraire. Je ne me suis jamais senti aussi bien... Peut être un peu hargneux mais quelle question stupide que celle qu'on pose au moindre problème. "Ca va?" Sortir? L'air frais n'y changerais rien. Le feu qui me consume s'est déclaré au sein même de mon corps. Rien mais une seule personne pourra en faire diminuer la chaleur. Même si c'est nouveau pour moi, ces pensées me semblent logiques et automatiques. De façon presque "normale" j'ai compris ce qui animait mon corps de telle façon: Ma jeune et sublime collègue. C'est elle que je désire, plus encore qu'Enyo, déesse des batailles qui ont jusqu'à présent régi ma vie, plus encore que Némésis, divinité furieuse de la vengeance, c'est mon homologue, mon double complémentaire, mon opposé que je désire. Celle que de nature tout oppose à moi. Celle qui est dans le panthéon olympien la personne la plus amère envers Arès. C'est celle qui m'est inaccessible que je veux. Les Moires l'ont voulu, cruelles qu'elles sont, elles me soumettent à une passion que jamais je ne pourrais assouvir. "Celui que les Dieux souhaitent anéantir est d'abord frappé de folie". Alors les dieux, dans leurs desseins secrets, ne m'ont pas attribué une place dans leur coeur, loin de là. Maudit sois-tu Eros et toi aussi Himéros, frères diaboliques qui contrôlez les sentiments humains. Je n'ai que faire du blasphème à présent. Une impression nouvelle nait en moi, succédant à une autre semblable. De l'idée qu'aucun mortel ne pourrait m'arrêter, j'en suis venu à estimer que même les Dieux ne peuvent rien contre moi. Invincibilité? Audace poussée à son paroxysme. La peur donne des ailes? Que dites vous de l'amour?

Non, je ne ve...n'ai pas besoin de sortir. Je ne sais pas trop ce qui m'arrive. C'est compliqué mais à la fois tellement simple à résumer. Je ne sais pas vraiment quoi te dire. Je dois te paraitre stupide, non?

En plus de ma combativité j'aurais perdu mon éloquence? Que Zeus me foudroie sur place, je ne supporterais pas encore longtemps le supplice qu'ils m'infligent, lui et les siens.

_________________
My dear Ahuura, how was I able to live before meeting you?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuura Sasamori

avatar

Féminin
Nombre de messages : 357
Age : 27
Age du perso : 21 ans
Sexualité : Hétéro
Petit(e) Ami(e) : Vance Repentia, le dieu de mon coeur
Date d'inscription : 01/06/2009

Qui êtes vous?
Métier: Représentante de la connaissance
Sexualité: Hétéro
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Jeu 19 Nov - 23:33

Arès lui semblait vraiment bizarre en ce moment, pourtant d’habitude il était comme d’habitude le dieu dragueur, impitoyable au colisée… enfin le Arès que tout le monde connaissait. Ces derniers temps elle n’avait rien remarqué susceptible d’entraîner du changement chez lui et pourtant voilà qu’il semblait complètement déboussolé. Peut-être que ce n’est pas Arès, mais Vance qui se sentirait dans un étrange état. Ca serait dommage de voir quelqu’un comme lui changer, après tout les gens étaient tellement mieux quand on les voyait pour la première fois. Elle était très loin de se douter que le jeune homme face à elle était en train de tomber amoureux… après tout l’amour elle ne connaissait que très moyennement. Et… si jamais Ahuura s’en doutais elle serait très loin de le réaliser, voir même d’y croire… La jeune femme ne croira jamais que son homologue masculin puisse ressentir quelque chose pour elle. Athéna pensait ne pas avoir de chance dans cette vie là… et à l’instar de Vance, Ahuura est aussi attiré par l’inaccessible.

Bon, Arès disait se sentir bien et ne pas avoir besoin de sortir… très bien dans ce cas. Il ne savait pas ce qu’il lui arrivait, d’après lui c’était a la fois simple et compliqué. Ahuura comprenait, parfois il y avait quelque chose de complexe qui portait un nom simple. Lui paraître stupide ? Loin de là… enfin c’était plutôt inhabituel pour la jeune femme de voir son homologue comme ça, lui qui d’habitude se fiche de tout, adepte des jeux de mots à double sens et ne prend son pied qu’au combat. Athéna croisa les bras, penchant légèrement la tête:


« Arès… est-ce que par hasard… tu me cacherais quelque chose ? »

Elle en avait la bizarre impression, Vance se comportait beaucoup trop bizarrement pour que tout aille bien et c’est un comportement qu’elle n’avait jamais observé très clairement auparavant. Le côté naïf et innocent d’Ahuura la poussait, mélanger à la curiosité, à vouloir examiner Vance.


« Attends, je vais te proposer un petit examen rapide, si tu le veux bien.»


Qu‘il le veuille ou non, Ahuura posa une main sur le front du dieu, mais mise à part une légère rougeur il n’avait pas de fièvre… Son pouls était assez rapide, il avait l’air nerveux ou stressé… Enfin c’était assez difficile à prendre au niveau de la veine jugulaire alors Ahuura posa son oreille sur le vêtement du dieu pour écouter son cœur à travers sa poitrine. Il était effectivement assez rapide. Une pathologie qu’elle a déjà vu mais qui avait énormément de signification. Quelque chose qui ne passe pas ? Une nouvelle qu’on lui a annoncer, une mission, un devoir, un empêchement, un aliment… il y avait tellement de chose possible et pourtant la réponse était toute simple…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Vance Repentia
Bras armé de l'Olympe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Age du perso : 26 ans
Sexualité : Hétérosexuel
Petit(e) Ami(e) : Ahuura Sasamori, la lueur de ma vie.
Date d'inscription : 19/05/2009

Qui êtes vous?
Métier: Dieu de la Guerre, Arès
Sexualité: Hétérosexuel
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mar 23 Fév - 2:07

Moi? Lui cacher quelque chose? A part mes sentiments et le désir brûlant qui me pousse vers elle....Rien du tout. Après tout, ce n'est pas grand chose. Plus ça va et plus je me sens perdu. Mon coeur bat la chamade comme jamais et j'ai l'impression de cuire de l'intérieur. Et pour arranger tout ça, l'élue de mon coeur pose sa main sur mon front. Déjà que sa vue m'a rendu à moitié fou, le contact entre sa peau et la mienne risque de me tuer. Jamais aussi douce caresse ne m'avait paru aussi dangereuse. Et comme un malheur(ou plutôt un bonheur) n'arrive jamais seul, elle vient se coller à moi. Si je n'avais pas l'impression que ma tête allait exploser, j'aurais été au Paradis. Bien entendu, j'ai du mal à rester debout. Mes jambes ne semblent même plus en mesure de me porter. Si je me voyais de l'extérieur, je me ferais probablement honte. Comme dans un rêve, j'ai l'impression que tout en moi se déroule au ralenti. Mes pensées sont de moins en moins claires et ne parlons plus de leur cohérence.
Pourquoi me suis-je caché la vérité jusqu'à présent. Depuis son arrivée au pouvoir, je n'ai plus d'yeux que pour Athéna. Je crois qu'inconsciemment, j'ai toujours eu des sentiments pour elle, sans même m'en rendre compte. Quelques minutes plus tôt, j'étais à peine conscient de ce que je ressentais et maintenant, j'ai envie de le crier sur tous les toits. Plutôt bizarre pour quelqu'un qui se veut insensible et désintéressé de tout. Quelque part, cette réputation de coeur de pierre assoiffé de sang était plus une protection qu'autre chose. Je ne connais pas grand-chose de l'amour en lui-même. Jusqu'à présent, c'était dans mon esprit une chose terrible qui causait des chagrins éternelles. A présent que je le ressens, je sais que ce n'est pas si désagréable que ça.
Guidé par une sorte d'instinct naturel, j'essaye de repousser doucement celle qui dérègle mon rythme cardiaque. Mes deux mains posées sur ses épaules, j'essaye tant bien que mal de plonger mes yeux dans les siens. Sa chevelure cendrée, j'aimerais y plonger mes mains.


Athéna...Je. Pour la première fois de ma vie, je vais être honnête avec....mes sentiments.

Le dernier mot a un peu de mal à sortir. J'ai encore des difficultés avec ces histoires.

Je crois que...je t'aime.....Sérieusement!

Là par contre, le "sérieusement" est venu tout seul. Peut être parce que même moi j'ai du mal à prêter un minimum de crédit à ce que je dis. Si ce n'est pas moi qui avait prononcé ces paroles, je ne l'aurais pas cru. Maintenant qu'elle savait tout, j'avais presque honte. Quel idiot. Idiot et ridicule. Comment ai-je pu, ne serait-ce qu'imaginer, que j'avais la moindre chance. Je suis Arès, le bourreau des coeurs et plus généralement de la totalité de l'anatomie humaine. Qui pourrait croire que moi, je puisse tomber amoureux. C'en est presque pitoyable. Rien qu'à la chaleur qui se dégage de mes joues, je peux sentir que j'ai atteint la teinte écarlate de non-retour. Comme un gamin devant son amoureuse. C'est exactement cela.
Si seulement je n'avais pas cette fichue réputation....J'aurais peut-être un peu plus d'espoir. J'ose à peine la regarder en face alors qu'intérieurement, je meurs d'envie de l'embrasser. Elle ne s'y opposera pas forcément. En fait si. A se faire des films à longueur de journée, on finit par ne plus avoir les pieds sur terre. Comment cet être délicat et délicieux, ce concentré de bienveillance pourrait juste "apprécier" un monstre comme moi. J'ai du sang sur les mains, et pas qu'un peu. C'est seulement maintenant, après tous ces meurtres que j'ai des remords. Il était temps...
En revanche, comme tout homme normalement constitué, quand je suis soumis à une émotion ou un désir trop violent, je finis par y céder. Et rien que de regarder ses lèvres...Je ressens l'envie irrépressible d'y coller les miennes. Pour l'éternité comme pour une poignée de secondes, je donnerais tout pour goûter à ce plaisir. Le fruit du Désir. On ne se débarrasse d'une tentation que quand on y cède, c'est bien connu. Rien qu'une fois, après je pourrais mourir en paix, du moins je le pense.
Fermant les yeux, je retiens mon souffle, comme à chaque fois que je vais entrer au Colisée. Ma main droite glisse de son épaule à sa nuque tandis que j'approche doucement mon visage du sien. Le temps semble s'arrêter autour de nous. Plus un bruit, plus un mouvement. Juste elle et moi...pour toujours. Si seulement ça pouvait être vrai. Quand enfin mes lèvres atteignent les siennes, je sens de gigantesques vagues de félicité envahir mon corps. Preuve de ce que je ressens, un simple et chaste baiser m'a fait entrer en état de béatitude. Bien entendu, mon audace ne me pousse pas jusqu'à franchir la barrière de sa bouche. J'en ai déjà bien trop fait. Loin de comprendre mon acte, elle va me détester.

_________________
My dear Ahuura, how was I able to live before meeting you?


Dernière édition par Vance Repentia le Dim 15 Aoû - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuura Sasamori

avatar

Féminin
Nombre de messages : 357
Age : 27
Age du perso : 21 ans
Sexualité : Hétéro
Petit(e) Ami(e) : Vance Repentia, le dieu de mon coeur
Date d'inscription : 01/06/2009

Qui êtes vous?
Métier: Représentante de la connaissance
Sexualité: Hétéro
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mer 24 Fév - 19:36

Lors de son arrivée au conseil de Millenium, celui dont elle avait le plus peur c’était bien Vance. Arès et Athéna ne s’étaient jamais entendu sur leur façon de faire la guerre et la justice, alors quand elle succéda à sa mère, elle avait peur d’être « bizuté » par Arès ou critiquée par le grand Poséidon. C’était tellement effrayant ce jour là, qu’elle n’aurait jamais voulu naître en tant que fille d’Athéna. Enfin ils avaient relativement souple avec elle ce jour-là et ça c’était plutôt bien passé. Elle s’était attendu à plus d’excitation de la part d’Arès, mais fort heureusement ça n’avait pas été le cas ce jour-là. Pour en revenir au moment présent, le dieu de la guerre avait les mains posées sur les épaules d’Ahuura, la regardant étrangement avant d’avouer vouloir être honnête avec ses… sentiments ? Ahuura était surprise, c’était bien la première fois qu’elle entendait parler Arès de « sentiments » ! Ca avait un côté effrayant d’ailleurs, mais vu sa façon de le dire, pas besoin de tirer la sonnette d’alarme. Elle était toute ouïe, mais quelle ne fut pas sa surprise, quand le dieu lui avoua son amour, certes incertain ?

Arès ? Amoureux ? Et d’Athéna en plus ? Qui l’eut crût ! Même les écrits les plus anciens n’avaient jamais révélé ce genre de romance incongrue ! Vraiment, Ahuura en restait bouche bée, qu’on puisse dire des paroles en l’air, c’était une chose, mais qu’on puisse rougir sur commande, s’en était une autre… c’était impossible de rougir de cette façon puisque c’est involontaire. Arès disait peut-être la vérité ? Ahuura avait apprit à se méfier, apprit à analyser, apprit à chercher si loin…qu’elle pourrait décevoir quelqu’un qui s’attacherait à elle, tellement il se sentirait vexé. C’était à ses risques et périls que Vance dévoilait des sentiments. Elle n’allait pas lui dire qu’elle « portait malheur » à tout ceux qui essayait de l’approcher ? Non, elle ne devait pas passer pour une cruche auprès de Vance, du moins pas maintenant qu’il lui avait dit ça et qu’il était certain qu’Athéna connaissait tout sur tout…


« Arès ? »

Elle s’apprêtait à lui demander, pourquoi il lui disait ça maintenant, mais au lieu de ça, elle se tût. La main du dieu, lui maintenait la nuque et l’autre glissait sur son épaule. La déesse se doutait bien de ce qui allait arrivé, mais en même temps elle ne l’imaginait pas. Le temps semblait s’être arrêté, plus aucun bruit ne troublait les lieux, ou ils étaient entraînés dans un gouffre sombre sans le savoir. Et c’est là, que le dieu de la guerre posa ses lèvres sur celles de la déesse du savoir. Celle-ci était dans le même état que Vance, les joues rouges, le cœur emballé, les yeux grands ouverts, reflétant sa surprise… C’était tellement bizarre, tellement gênant, tellement… c’était la première fois qu’on lui faisait une chose pareille. A dire ça comme ça, on aurait penser à un outrage, mais tant que personne ne voyait ça… La déesse de la sagesse rompit le baiser et repoussa légèrement Arès, en posant ses mains sur son torse. Elle en colla une contre ses lèvres, comme surprise:

« A… Arès, pourquoi tu as fait une chose pareille ? »

Elle le savait bien, mais elle était disons chamboulée. C’était la première fois qu’elle diagnostiquait un mal en le ressentant elle-même. Est-ce que cela signifiait que la déesse était loin d’être insensible au charme de Vance. Comment devait-elle interpréter ça ? Cela nuirait-il a la réputation d’Athéna ? Oui et non… elle avait le droit d’aimer, mais avait-elle le droit d’aimer celui contre qui elle devait se mesurer perpétuellement ? Ca c’était moins sûr… mais les relations cachées n’étaient-elles pas les plus excitantes qui soient ? Si bien sure… mais est-ce qu’une relation de ce genre allait naître ? Pour le moment, Ahuura ne savait que peu de choses quant à l’avenir de leur situation, personne n’avait rien vu ou alors il était caché derrière une rangée de livre et là… le scoop du siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Vance Repentia
Bras armé de l'Olympe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Age du perso : 26 ans
Sexualité : Hétérosexuel
Petit(e) Ami(e) : Ahuura Sasamori, la lueur de ma vie.
Date d'inscription : 19/05/2009

Qui êtes vous?
Métier: Dieu de la Guerre, Arès
Sexualité: Hétérosexuel
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: A   Mer 3 Mar - 1:38

Mon propre geste m'aurait probablement choqué si je n'avais pas été dans un état pareil. Mon corps engourdi, mon visage en feu...Il n'y a bien que mes lèvres qui soient relativement normales. Enfin, en le disant vite. Le baiser me semble durer une éternité et pourtant, c'est à contre-coeur que je laisse Ahuura rompre le contact. S'il n'en tenait qu'à moi, cela n'aurait jamais cessé. Tout me semble normal à présent. Comme si ça avait toujours été. Je l'aime. Et c'est comme ça. Comment ai-je pu en douter? S'il y avait matière à hésiter(ce qui m'étonnerait) ce baiser m'a conforté dans mes pensées. Si un jour, dans ma misérable vie, je dois aimer quelqu'un, ce sera elle et personne d'autre. Je la trouvais mignonne et attirante. Maintenant que je suis sûr de mes sentiments, elle me parait encore plus resplendissante que jamais, rayonnante et désirable. Quoique son visage n'exprime pas une grande joie. Si elle a ressenti autant de bonheur que moi, elle le cache bien. Chose qui m'inquiète fortement. Il est vrai que malgré ses airs de jeune fille, la nouvelle Athéna n'est pas connue pour ses relations sociales avec le reste du monde, ni pour son attrait particulier pour les choses qui concerne l'amour. Et si elle ne m'aimait pas. Moi qui me faisais déjà des films.
Heureusement pour nous deux, si mes sentiments ne sont pas partagés, personne n'en saura rien hormis nous deux. Derrière notre petit rayon, pas un regard indiscret. enfin je l'espère. Pour une commère ou un journaliste à la recherche de l'histoire croquante de l'année, il y avait de quoi faire. Les deux ennemis jurés, montés l'un contre l'autre par leur poste et la mythologie dont ils étaient les représentants, se permettant ce genre d'actes. Mais bon, pas un chat à l'horizon.
Après tout ce chamboulement émotionnel, la question de mon délicieux homologue féminin arrive à pic. Pourquoi? Et pourquoi pas? J'en avais envie, terriblement envie. Qu'aurais-je pu faire d'autre. Résister à la tentation? Rentrer chez moi frustré et perturbé? Il en était hors de question. C'était peut-être un geste égoïste mais sur le coup, je n'avais pas pensé à ce qu'elle, pouvait ressentir. Elle n'en avait probablement pas envie. Elle me déteste, me trouve stupide. Elle doit me prendre pour le pire goujat que la terre ait porté et je viens de la conforter dans ses préjugés. Quel idiot je fais, une fois de plus.


Désolé, je n'ai pas pu m'en empêcher. Tu...tu ne m'en veux pas? J'espère.....

Ahhh. Maintenant que j'ai franchi le premier pas, toute sorte d'idées trotte dans mon crâne. Arès et Athéna en couple? Ensemble? Non, certainement pas. J'ai du sang sur les mains, quelques hectolitres au moins. Comment une jeune fille pure et fraiche comme elle pourrait juste imaginer la probabilité de s'amouracher d'un être comme moi? Même une relation secrète et dissimulée, ce serait trop demander. Moi qui n'ait jamais douté de la moindre chose dans ma vie, je n'arrive désormais plus à être sur de quoi que ce soit.

Athéna...Je t'aime, j'en suis sûr et il ne peut en être autrement. Je comprends que tu sois surpris, je le suis tout autant....Je ne sais même pas pourquoi je te dis ça. Je ferais mieux de me retirer avant de t'importuner un peu plus. Je m'excuse pour ce que j'ai pu faire.


Après tant d'empressement, il ne me restait plus qu'à tirer ma révérence pour laisser l'objet de mon amour en paix. Je l'ai déjà bien assez dérangé pour aujourd'hui, à moins que.... Nooon, faut que j'arrête de rêver éveillé.

_________________
My dear Ahuura, how was I able to live before meeting you?


Dernière édition par Vance Repentia le Mer 21 Avr - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuura Sasamori

avatar

Féminin
Nombre de messages : 357
Age : 27
Age du perso : 21 ans
Sexualité : Hétéro
Petit(e) Ami(e) : Vance Repentia, le dieu de mon coeur
Date d'inscription : 01/06/2009

Qui êtes vous?
Métier: Représentante de la connaissance
Sexualité: Hétéro
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mar 30 Mar - 12:51

Arès s’excusa de son geste… Il n’avait pas pu s’en empêcher et il espérait sincèrement qu’elle ne lui en veuille pas. Athéna était assez surprise, c’était tellement « choquant ». Non pas du sens à traumatiser quelqu’un, mais elle qui avait toujours fait en sorte de se montrer plus forte que lui… Et voilà qu’aujourd’hui, elle montrait toute la faiblesse dont elle était capable face à ce genre de situation. Tel l’agneau devant le loup, Ahuura ne savait pas comment se sortir de cette situation… pourquoi en sortir ? Pourquoi ne voulait-elle pas essayer de connaître ? C’est vrai que l’inconnu est effrayant et Athéna avait déjà visité bon nombre de choses, mais jamais l’amour ne l’avait attiré… mais il y avait un début à tout non ? Si sa démoniaque assistante voyait ça… elle s’arracherait les cheveux et même plus encore. Un amour de ce genre est impossible, le dieu de la guerre barbare et sanguinaire, se baignant dans le sang de ses victimes et assoiffé de violence, ne peut en aucun cas prétendre à aimer la déesse de la guerre sage et juste, qui évitait les conflits autant que possible… C’Est-ce qu’elle dirait, Athéna aussi bien sure mais là… elle hésitait à tirer ce genre de conclusion. Arès était beau, ça oui, c’était un dieu très charismatique qui faisait tourner les têtes de toute la gente féminine de Millenium et peut-être même masculine. Et elle ? Oh on lui dirait sûrement la même chose, que c’est une belle déesse à la peau de lait.

Athéna n’avait jamais contredit quoi que ce soit sur son physique… que ce soit en bien ou en mal. Mais trop souvent les gens la comparait à la douceur, la sagesse et la pureté. Même si la Athéna originelle, était une déesse vierge et juste, elle n’en était pas moins une excellente combattante, capable de rivaliser avec Poséidon, Apollon ou Arès… c’était son devoir, après tout ne dit-on pas d’Athéna qu’elle est la « guerre » juste ? Tout comme Arès, elle a déjà battu certaines personnes, combattants affirmés ou non et peu importait l’âge de cette personne. Cependant, il est clair que le dieu face à elle, avait sûrement dû mettre ses mains dans le sang plus de fois qu’elle. Pas plus tard que le jour où il s’était fait remarqué dans ce bar. Ahuura avait du sang sur les mains, mais beaucoup moins qu’Arès c’était sûr et certains, mais ça beaucoup de personne l’ignorait ou refusait de le voir. D’un côté ça ne plaisait pas vraiment à Ahuura, le jour où elle devra ôter la vie par son devoir, le peuple en sera surpris… même si c’est son devoir. Au final elle n’était pas si différente d’Arès… ou Vance… seulement l’un aimait ça et l’autre moins.

Vance poursuivit en disant qu’il l’aimait… il en était sûr et il ne pouvait pas en être autrement. Il comprenait qu’elle soit surprise et il l’était tout autant. Ca, ça étonnerait Athéna mais laissons. Il semblait aussi perdu qu’un enfant en pleine forêt. Il ne savait pas pourquoi il disait ça et il ferait mieux de se retirer avant de l’importuner encore plus. Il s’excusait une fois de plus… Il ne lui restait plus qu’a tirer sa révérence pour laisser Ahuura. Mais celle-ci n’en décida pas de la même façon. Pour une fois dans sa vie, Ahuura allait agir « pour elle » et non pas pour ce qu’on voudrait qu’elle fasse. Elle retint le bras de Vance, sans vraiment oser le regarder dans les yeux. Elle fit un petit sourire qui s’effaça très rapidement.


« Tu comptes t’en aller et me laisser comme ça Arès ? Ca ne m’étonne pas de toi… mais cette fois je ne te laisserais pas te défiler comme sur un champ de bataille. »


Elle avait déjà lu énormément de choses sur la guerre entre Athéna et Arès et le dieu avait souvent perdu la face devant sa rivale, ils s’étaient affrontés peu de fois mais ça avait suffit. Dans ce genre de situation Ahuura n’aimait pas parler, parce qu’elle expliquait très mal ce qu’elle ressentait. Elle releva lentement le visage vers lui, elle n’avait rien perdu de sa rougeur. Aussi, soudainement libérer de tout soupçons, de toute crainte et de toute sortes de choses désagréable, Ahuura empoigna le dieu par le col de son vêtement pour le pencher vers elle et poser ses lèvres sur les siennes. Elle s’épatait elle-même et elle devait surprendre Arès autant qu’elle. En fait ce n’était pas si mal d’oser certaines choses, mais il fallait faire attention à ce qui pourrait arriver par la suite… ou aux éventuelles retombées…

Elle réfléchissait beaucoup trop cette jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Vance Repentia
Bras armé de l'Olympe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Age du perso : 26 ans
Sexualité : Hétérosexuel
Petit(e) Ami(e) : Ahuura Sasamori, la lueur de ma vie.
Date d'inscription : 19/05/2009

Qui êtes vous?
Métier: Dieu de la Guerre, Arès
Sexualité: Hétérosexuel
Que s'est il passé récemment dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   Mer 19 Mai - 0:27

Tout se mélangeait dans ma tête. Sûrement à cause du trop plein d'émotions. Quand vous avez pris l'habitude de renier tout lien sentimental et de cacher le peu de gentillesse qui pourrait subsister dans votre façon d'agir et de penser, un choc amoureux pareil, c'est plutôt violent. Cette sensation puissante et enivrante, douce, agréable et pourtant dérangeante. Une première pour moi. Je ne me vanterais pas de tout connaitre des sentiments humains mais il me semblait connaitre les causes et les effets des plus importants. Visiblement, je me trompais lourdement. Tout ce que j'avais accompli jusqu'à maintenant, mes batailles, mon rythme de vie que j'appréciais tant sans me rendre compte de sa nocivité, tout devenait à mes yeux stupide et dérisoire. Comment m'étais-je débrouillé pour en arriver là. Tant de volonté pour me forger une réputation de guerrier impitoyable, de combattant insensible et invincible, ne craignant rien ni personne. A quoi bon? Tout cela ne m'avait amené qu'à une chose: la solitude. Comment ai-je pu considérer les personnes qui partageaient ma couche pour l'espace d'une nuit comme des relations? Qu'ils soient là par crainte de refuser mes avances ou par appât du gain, il ne le faisait en rien pour moi. Pourrais-je le leur reprocher? Probablement pas. J'avais voulu cette situation et je n'avais que ce que j'avais demandé. Personne ne cherchait à connaitre Vance plus qu'Arès, ce dernier étant omniprésent. J'avais tout cédé au Dieu que j'étais censé représenter, et pas incarner: ma vie, mon corps et mon âme. Vance était resté dans l'ombre du dieu guerrier jusqu'à maintenant mais les choses ne pouvaient pas continuer ainsi.
La sensation brulante qui m'emplissait en était la preuve formelle. Après autant de restriction, mon coeur se vengeait en relâchant ce trop plein d'émotions. Malheureusement pour moi, il avait choisi la plus inaccessible des cibles: Athéna, la déesse qui, de tout le panthéon, m'était le plus hostile. Contredisant chacune de mes paroles, contrant chacun de mes actes, tout, depuis nos idéaux à nos manières d'agir, nous opposait. Et c'est pourtant pour elle que mon coeur semblait battre à ce moment. Chacun de ses gestes avaient plus d'importance que le reste du monde. La cité aurait pu s'écrouler autour de nous, je ne m'en serais pas soucié, tant qu'Elle était en sécurité. J'avais envie de la sentir contre moi, de rester avec elle pour l'éternité. Le moindre coup d'oeil de sa part m'aurait ravi plus que n'importe quelle autre récompense. Je me serais volontiers plié au moindre de ses désirs, renonçant à tout amour propre dans l'instant. Maudissant mon palpitant pour sa traitrise, je ne pus qu'attendre patiemment la réaction d'Athéna. A première vue, elle ne semblait ni dégoutée ni courroucée. Peut être que tout n'allait pas si mal se passer, finalement.
Néanmoins, je me sentais de trop et esquissais un geste pour quitter la cyberthèque lorsque je sentis Ahuura attraper mon bras. Je redirigeai mon regard sur la jeune femme. Elle semblait éviter mon regard, les joues toujours empourprées. Elle était aussi gênée que moi, voir plus. J'espérais que ce baiser volé ne détériorerait pas nos relations pour toujours. Si j'avais eu le malheur de briser tout espoir d'un jour me rapprocher d'elle à cause de mon empressement. Je m'en voudrais jusqu'à la fin des temps. Rompant le silence de mort qui régnait entre nous, elle me traita presque haut et fort de lâche. Moi fuir sur un champ de bataille? Il ne me semblait pas avoir jamais agi de la sorte.... Je m'apprêtais à répliquer quelque chose sans grande conviction quand elle m'empoigna par le col. Son visage n'avait toujours pas repris sa teinte originelle mais elle semblait décidé à agir. Comment? Je ne me doutais pas le moins du monde de ce qu'elle se préparait à faire. D'ailleurs, ce geste fut-il précédé de la moindre préparation? J'en doute fortement. Doucement, elle vint poser ses lèvres sur les miennes, provoquant en moi une nouvelle irradiance de bonheur en masse. Les papilles gustatives en folie, je perdais de nouveau pied, m'abandonnant au délice que représentait ce baiser. Il vint comme pour balayer tous les soupçons qui me tourmentaient. Quel changement de la part de la jeune déesse que je croyais prude et farouche en ce qui concernait le sentiment amoureux. J'étais peut être à son goût finalement. J'avais peut être mes chances en fin de compte. Peut être. Tout cela pouvait être une simple expérimentation de la représentation vivante du savoir. Désireuse d'en apprendre plus sur ce sujet épineux qu'est l'amour, elle pouvait tester ces effets et ses manifestations. La cruauté humaine pourrait-elle atteindre un tel degré. Considérer les sentiments comme un jeu sans importance? Je l'avais fait certes et je me rendais désormais compte que c'était une très mauvaise idée. Plus jamais. Torturé par ce doute, je rompis délicatement le baiser(à contre-coeur) pour questionner Athéna.

Quitte à pousser la folie à son paroxysme, puis-je espérer la moindre réciprocité dans les sentiments que je viens de te révéler? Enfin je veux dire...Tout cela n'est pas un jeu pour...pour toi?

J'ai cru pendant un moment être de nouveau capable de m'exprimer normalement. Faux espoir. Pressé par le besoin brûlant de prononcer trop de mots en même temps, je fus de nouveau sujet aux hésitations et autres balbutiements ridicules. N'était-ce tout de même pas plus honnête comme façon de parler? Le tout manquait seulement de panache.
Si elle m'apprenait qu'elle avait été poussé par un pur désir scientifique, il ne me resterait plus qu'à fuir à l'abri des tours destinées à la retraite des dieux. Nos maisons, nos perchoirs, nos cages dorés. Ces palais d'où nous voyions tout sans jamais être vu. A l'écart du reste du monde pour démontrer notre supériorité face aux autres. Leur étions-nous réellement supérieurs? Animés de sentiments, de remords et d'émotions, nous ne possédions que plus de responsabilités que le reste de la population.

_________________
My dear Ahuura, how was I able to live before meeting you?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toujours en quête de savoir [PV Vance]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toujours en quête de savoir [PV Vance]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» La Tour du Savoir
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Millenium :: Cercle du Savoir :: cyberthèque-
Sauter vers: